Contact

assistance juridique permanente
en partenariat avec
JANVIER & ASSOCIES
Expert comptable
mandateé comités d'entreprise


Email
Tel:  08 20 20 33 12

Des patrons de TPE-PME plus optimistes pour 2014

le 25-11-2013
Source: www.lesechos.fr


Un peu plus d'embauches prévues, mais surtout moins de licenciements... les patrons de TPE-PME avouent leur ignorance des dispositifs d'aide et sont favorables au maintien de la contribution légale pour la formation professionnelle.

Les patrons de TPE-PME semblent voir l'embellie se dessiner, même si la prudence reste de mise, selon un baromètre Ipsos pour Agefos PME. Parmi les employeurs interrogés, 16 % anticipent une hausse de l'activité en 2014. L'année dernière, 14 % affichaient des projections positives pour 2013.

Côté emploi, les prévisions d'activité et d'embauches des TPE-PME (1 à 499 salariés) pour 2014 s'améliorent par rapport à l'an dernier. Toutefois, seules 13 % prévoient d'embaucher.la proportion des entreprises qui prévoient des embauches dans les six mois à venir évolue très légèrement (13 % pour 2014, contre 12 % pour 2013). Autre signe positif, les dirigeants de TPE-PME sont moins nombreux à envisager des réductions d'effectifs : 8 % prévoient de réduire la voilure, contre 13 % un an plus tôt.

72 % des embauches prévues concernent des créations de postes

Malgré la hausse du chômage, plus de quatre dirigeants sur dix (43% ) déclarent rencontrer de manière constante des difficultés dans leurs recrutements. Parmi eux, 65% regrettent le manque de motivation des candidats, et 46% évoquent une pénurie de candidats.

L'enquête met par ailleurs en évidence une médiocre connaissance par les employeurs des dispositifs d'aide à l'emploi : 80 % confessent une connaissance faible ou inexistante des emplois d'avenir, du contrat de génération - deux nouvelles mesures mises en oeuvre par le gouvernement - ou encore du chômage partiel.

Alors qu'une réforme de la formation professionnelle, notamment de son financement, est en préparation, un chef d'entreprise sur cinq déclare allouer à la formation un budget supérieur aux obligations légales. Leurs principales attentes pour cette réforme sont une simplification des règles et des dispositifs (80 % ), un renforcement du rôle de Pôle emploi (56 % ) et un financement orienté vers les publics prioritaires (54 % ).

Enquête réalisée par téléphone du 3 au 17 octobre, selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon représentatif de 501 employeurs de TPE (1 à 9 salariés) et PME (10 à 499) pour le compte d'Agefos PME, organisme qui se présente comme le premier gestionnaire des fonds de la formation professionnelle en France.


Source: http://www.lesechos.fr


Notre entreprise

Actualités

> Plaquette - Nos Services